[./indexpag.html]
[./contactpag.html]
[./atelier_cinemapag.html]
[./soustitragepag.html]
[./atelier_cinemapag.html]
[./sm_experiencepag.html]
[./sm_exemplepag.html]
[./soustitragepag.html]
[./sm_st_experiencepag.html]
[./sm_st_servicepag.html]
aclimaterra
[#ANCHOR_But1]
aclimaterra est un exercice de création en vidéo comportant deux volets : la création de vidéo sous forme de documentaire et la création de vidéo sous forme d'animation. Notre proposition concerne des sujets portant sur l'environnement, des sujets qui puissent mettre en oeuvre l'imagination et l'esprit créatif des participants. Les jeunes participants passeront par diverses étapes du processus de création vidéo tout en étant sous notre supervision et support. Ce projet vise les jeunes de secondaire 3, 4 et 5 des écoles au Saguenay. Les objectifs du projet aclimaTerra permettra au jeune de s'exprimer concrètement, de mettre en oeuvre un projet de " A à Z ", de développer un esprit d'équipe, de prendre leurs responsabilités en ayant besoin de prendre plusieurs décisions et initiatives concernant leur projet pour que celui-ci voit le jour sous la forme la plus fidèle à celle imaginée au départ. Les élèves auront la chance également de voir leur propre création sur grand écran à la toute fin du processus. Le thème du projet L'environnement, tout le monde en parle... Il y a plein de débats, de films, de livres et parfois jusqu'à la saturation même. Pour ma part, nous sommes bombardé d'information à propos de la planète, et ce, chaque jour. Quand avons-nous la chance de dire ce que nous en pensons et surtout d'entendre ce que les jeunes pensent de la situation actuelle ? Les statistiques, les événements factuels ainsi que les belles paroles à propos de la planète ne sont rien à côté de ce que le cinéma peut susciter chez les gens en terme émotif, créatif et souvent unique qu'une simple vidéo peut conscientiser les gens et les motiver à agir autrement. L'art sert à concrétiser ce que l'esprit veut dire. Les jeunes sont trop souvent rationalisés de nos jours. Ils ont besoin de s'exprimer dans un cadre constructif, éducatif et émotif !

Passport (Réalisé en collaboration avec l'École Secondaire « Charles Gravel » à Chicoutimi Nord: P – A – S – S – P – O – R –T L'activité proposée aux élèves de l'école secondaire «Charles Gravel» (Secondaire 4, classe de Diane Savard) consiste dans la conception et la réalisation d'un nombre de trois courts métrages documentaires dont le sujet sera la découverte par les élèves de trois histoires d'immigrants et d'immigration au Canada (Saguenay – Lac Saint Jean). Après une première rencontre où je vais exposer dans l'espace de deux heures quelques notions théoriques et pratiques concernant la vidéo (le point de vue, la prise de vue, etc.), on va procéder à la formation des trois équipes. Chaque équipe va partir à la découverte d'une personne et en même temps d'une histoire d'immigration. Il va y avoir : > une rencontre préliminaire dans laquelle l'équipe va faire la connaissance de la personne – sujet et va procéder au recueil des informations utiles pour la conception du vidéo documentaire. > un espace - temps de conception où les élèves vont trouver leur fil conducteur pour le vidéo documentaire mais aussi leur approche stylistique et de traitement du sujet; planification et préparation du tournage > un espace - temps de tournage > un espace - temps de montage – mixage > une présentation des quatre courts métrages documentaires et un temps de retour réflexif concernant leur pratique artistique. Il s'agit, avec ce projet, non seulement de donner aux élèves des outils de réflexion - création – production pour la vidéo mais aussi de les faire entrer, par cette pratique de raconter une histoire d'immigration (avec tout ce qu'elle comporte comme nouveauté) dans un état d'ouverture propice pour un processus de découverte personnelle. Il s'agit véritablement d'une oeuvre collective dont les auteurs (les élèves, les personnes – sujet, l'enseignante et l'artiste superviseur) s'offrent l'occasion d'une rencontre de l'altérité sur le territoire d'une possible et intéressante prise de conscience. Octobre 2005 - 5h > présentation du projet et exposé sur la théorie/pratique vidéo > constitution des trois équipes > choix des personnes – sujet > premières rencontres des élèves avec ces personnes (de préférence dans l'espace où ils vont être filmés) Octobre – Novembre 2005 – 6h > 2h de tournages pour chaque équipe Novembre 2005 – Mars 2006 – 12h > 4 h de montage – mixage pour chaque équipe Avril 2006 – 1h > présentation des trois courts métrages à l'auditorium de l'école Charles Gravel en présence des 3 participants nouveaux arrivants et des membres de la Corporation d'Intégration Saguenay - Lac Saint Jean. > débat et retour réflexif Total 24 h



GROUPE 1
GROUPE 3
GROUPE 2
[#ANCHOR_But1]
L'USINE MÉMOIRE Trois vidéos documentaires réalisées par les étudiants du secondaire 5 de la Polyvalente “La Baie” (Enseignant : Giuseppe Bendetto) sur la démolition, la disparition de l'usine Port-Alfred d'Abitibi-Consolidated du paysage de leur ville.



GROUPE 2
GROUPE 1
GROUPE 3
[#ANCHOR_But1]
[#ANCHOR_But1]
LES VACANCES EN RÊVE C'est un exercice de création en vidéo. Voici le déroulement de cet atelier, tout en sachant qu'il peut être adaptable et modifiable en fonction de la demande des écoles ou des enseignants. 1. Rencontre exposé théorique – l'animateur se présente auprès de la classe à travers un de ses films, le vidéo-documentaire CIRCULATIONS et à travers des films faits par les élèves lors des ateliers précédents; il présente le projet – 1h 2. Description du projet : chaque groupe de jeunes (selon le cas et leurs préférences, ils peuvent constituer 3 ou 4 groupes, chaque groupe comptant entre 6, 7 élèves) choisira une destination rêvée pour leur vacance : une destination géographique ou imaginaire. Par la suite chaque groupe fait une description du lieu, des activités qui peuvent s'y entreprendre, des gens qu'ils pourront connaître, rencontrer là-bas – 2h 3. Avec ce fil conducteur en tête, les jeunes partiront à la recherche – documentation (ressources de l'école – bibliothèque, internet) sur leur lieu de vacance rêvée – 3h 4. Chaque groupe va revenir avec des images et des sons appartenant à cet endroit rêvé. En ce moment on rajoute une voix off, enregistrée par l'un d'entre eux et une séquence filmée (qui ne dépassera pas 2 minutes) dans laquelle on va mettre en scène leurs visages ou leurs mains ou pieds, filmés en rapport avec la voix off et l'ambiance de leur lieu choisi – 3h 5. On va faire ensemble un court montage-mixage de la vidéo, des photos et des sons ainsi acquis de 3h. La durée totale de chaque film ne doit pas dépasser 6 minutes – 3h Total 12 h (sur une durée de deux à trois semaines)
[Web Creator] [LMSOFT]